LE PROPHÈTE AMOS



       Premier des Prophètes de l'Ancien Testament, Amos est berger au sud de Bethléem à Téqoah.
         Son nom signifie «Porteur». Il apparaît en 750 sous le règne de Jéroboam II en Israël. C'est une époque de prospérité qui profite aux aristocrates et aux grands propriétaires. l'Assyrie et Juda se sont associées. Le culte de Dieu est florissant dans de nombreux sanctuaires, spécialement à Bethel et à Sichem. Mais Dieu y est adoré sous la forme d'un taureau d'or! A Jérusalem où l'on garde le vrai culte, on refuse toute image. Amos, envoyé par Dieu, s'en vient prêcher dans le Royaume du Nord. Il se rendra à Samarie, la capitale du Nord, et il rédigera son livre vers 800 avant J.C.

       Le message d'Amos touche à la Justice sociale et l'ordre moral. Le prophète prévient Israël du danger qui le menace (9,8) (la ruine du Royaume d'Israël). «Je frapperai vos maisons d'hiver et vos maisons d'été, et les maisons d'ivoire seront dévastées» (Am3,35). «La fin est venue pour Israël … Jéroboam périra par l'épée et Israël sera banni de son propre pays» (Am7,11). Cependant, de ce châtiment surgira un reste qui sera purifié et restauré.

       Amos dénonce la vie luxueuse des riches. Il s'attaque aux injustices des grands. En particulier, il vitupère contre les femmes de Samarie : «Écoutez cet oracle, génisses de Basan qui vivez sur les montagnes de Samarie… »(Am 4,1-3). Il dénonce aussi les fraudes, l'idolâtrie à Bethel. A l'adresse du prêtre Amasias qui veut lui interdire de parler, il annonce : «tes fils et tes filles tomberont par l'épée … et ta femme se prostituera dans la ville. Toi-même, tu mourras dans une terre impure» (7,17). Le prophète est alors chassé du sanctuaire de Béthel par ordre du roi (7,10).

       Amos critique d'autre part l'hypocrisie du culte : «Je hais vos fêtes, je les ai en dégoût, je n'ai aucun attrait pour vos cultes. Quand vous m'offrez des holocaustes et des offrandes, je n'y trouve aucun agrément… loin de moi le bruit de vos cantiques … mais plutôt que jaillissent l'équité comme une source, et la justice comme un courant intarissable» (Am5,21).

       Il dénonce enfin le manque de pitié envers les frères israélites plongés dans la pauvreté, puis l'immoralité et le manque de respect envers les prophètes et les hommes de Dieu. Dès lors, la punition divine ne saurait tarder. Cependant, un groupe de rescapés sera épargné et aura une paix durable.

       Le message d'Amos ne fut pas écouté! Il comporte de nombreuses références à l'histoire de Moïse. Amos était un solitaire, sans disciple. Son livre n'est pas chronologique. C'est un poète de talent, endurci par sa vie rustique à l'écart de la ville, l'un des plus grands poètes de l'hébreu biblique!