Retour
Sur les pas de la Bienheureuse Laura Vicuña


         Laura Vicuña a été béatifiée par le pape Jean-Paul II le 3 Septembre 1988 aux Becci, pays natal de Don Bosco. C'est aux salésiens que la bienheureuse Laura doit son ascension spirituelle. Ceux-ci avaient fondé fin du XIXème siècle, un collège à Junin de los Andes en Patagonie. Aussi, suite à une visite que nous avions fait à l'aspiranât de l'institut du Verbe Incarné «Beata Laura Vicuña» de San Rafael en Argentine, où 50 jeunes filles de 12 à 17 ans se posent la question de la vocation religieuse, l'idée a pris corps de faire un livre sur celle qui est surnommée en Argentine le Lys des Andes. Le père Jacques Guimard, portier à Solesmes, qui travaille à la publication de la vie de jeunes saints, m'avait demandé de rassembler des documents sur Laura pour publier un livre. Avec un ami de mon ancienne paroisse de Précigné, Emmanuel, nous avons donc pris l'avion, puis le bus (le colectivo) sur la route que les concurrents du Paris-Dakar emprunteront cette année entre Buenos Aires et jusqu'à Punta Arenas, à l'extrémité sud du Chili. Junin se situe a mi-parcours dans une région de lacs et est dominé par le volcan Lanin, toujours en activité.

       Raconter l'histoire de Laura, c'est évoquer le Pays des Mapuches, une tribu indienne des Aurocans où est né Ceferino Namoncura, élève lui aussi des salésiens, et béatifié par le cardinal Bertone le 11/11/2007.

       Laura, qui était d'origine chilienne, a connu cette époque de migration, de conquête et de mission en ces terres australes. Entrée au collège de Junin, elle se fera remarquer par son sérieux et son application à ses devoirs de chrétienne et d'étudiante. Elle ressemble à beaucoup de jeunes qui n'ont pas eu la chance d'avoir une famille stable. Aussi, elle priera beaucoup pour la conversion de sa mère et offrira sa vie dans ce but. Celle-ci se convertira sur le lit de mort de sa fille et deviendra un très bonne chrétienne.

       La communauté du Verbe Incarné m'avait fait connaître la première biographie de Laura, écrite par le père Crestalleno, son confesseur, un salésien qui deviendra Évêque au Chili. Il fallait y ajouter des photos, des documents. Les sœurs salésienne de Junin m'ont aidé, en particulier la sœur Ernestina Villablanca et la sœur Helda, ancienne provinciale. Le livre du père Brugna, «Apports à la connaissance de Laura Vicuña» a fait le reste. D'où la publication de ce livre par les éditions Téqui.

       C'est une joie pour moi, de savoir que sur La Crau se trouve un collège de Don Bosco ! J'ai pu rencontrer les anciens de la Navarre lors de la Messe du 12 octobre avec le père Ripaud. Depuis, j'ai eu plusieurs fois l'occasion de visiter la Navarre, si bien située sur la Paroisse. Au presbytère de La Crau, on peut se procurer la vie de la Bienheureuse, qui vous sera envoyée avec les frais de port ! Que Laura soit pour la jeunesse de la Navarre, et pour tous ceux qui ont un cœur de jeune, une source d'inspiration.

Prix du livre 9,30 euros.



   Retour