Catéchèse pour les jeunes adultes
Deuxième partie


DIEU A LA RENCONTRE DE L'HOMME



Article 1- LA RÉVÉLATION DE DIEU

  1. Dieu révèle son projet d'amour
  2. «Par amour, Dieu s'est révélé et s'est donné à l'homme. Il apporte ainsi une réponse définitive et surabondante aux questions que l'homme se pose sur le sens et le but de sa vie. Dieu s'est révélé à l'homme en lui communiquant graduellement son propre mystère par des actions et des paroles».(12)
  3. Les étapes de cette Révélation
  4. Au delà des témoignages que Dieu donne de Lui même des choses créées, Il s'est manifesté lui-même à nos premiers parents. Il leur a parlé, après la chute, leur a promis le salut, et leur a offert son alliance.
    Par la suite, Dieu conclut ensuite avec Noé une alliance éternelle entre Lui et tous les êtres vivants, qui durera tant que dure le monde.
    Dieu a élu également Abraham, avec qui Il a conclu une alliance ainsi qu'avec sa descendance. Il a ainsi formé son peuple et par l'intermédiaire de Moïse, lui a donné sa loi. Enfin, par les prophètes, il l'a préparé à accueillir le salut destiné à toute l'humanité.
    «Quand vint la plénitude des temps» (Gal 4,4), Dieu s'est révélé en envoyant son propre Fils en qui il a établi son Alliance pour toujours. Celui-ci est la Parole définitive du Père, de sorte qu'il n'y aura plus d'autre Révélation après Lui.(13)

Article 2 -LA TRANSMISSION DE LA RÉVÉLATION DIVINE

La foi catholique repose sur trois piliers : La sainte Tradition, la Sainte Écriture, et le Magistère de l'Église.
  1. La Sainte Tradition
  2. La première colonne, c'est La Tradition. Elle est également connue sous le nom de Tradition apostolique. Jésus n'a écrit aucun livre, il a enseigné sa parole à un groupe de disciples, les apôtres. Parmi eux, certains ont écrit partiellement ce que Jésus a enseigné, comme le dit l'un d'entre eux : «il y a encore bien d'autres choses que Jésus a faites. Si on les mettait par écrit une à une, je pense que le monde lui-même ne suffirait pas à contenir les livres qu'on en écrirait». (Jn21,25)
    Ces enseignements qui n'ont pas été écrits, c'est ce qu'on appelle la Tradition. Elle a été transmise oralement des uns aux autres. Dieu s'est révélé par ces enseignements oraux, et cette révélation s'est achevée avec la mort du dernier des apôtres. Ensuite est arrivée l'époque des Pères et des Docteurs de l'Église. Ils sont les chaînons qui nous unissent à cette Tradition ancienne. Ils sont la voix vivante de la Tradition. Pour cela, nous en parlerons souvent afin que tu t'habitues dès maintenant à les connaître.
  3. La sainte Écriture
  4. La seconde colonne est La Bible. C'est le livre des livres. «La sainte Écriture est la parole de Dieu, car elle est écrite sous l'inspiration de l'Esprit Saint !».

    La Sainte Ecriture s’appelle ainsi parce que Dieu en est le principal Auteur, elle est donc la véritable Parole de Dieu, étant «utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice : ainsi l’homme de Dieu se trouve-t-il accompli, équipé pour toute œuvre bonne» (2Tim 3,16-17).
    «C’est par la même Tradition que le canon des saints livres se fit connaître à l’Église » (15)
    Cette liste intégrale se nomme le «canon» des Écritures. Comme tu rencontreras souvent les citations de la Sainte Écriture dans ce catéchisme, il convient que tu te familiarises avec le nom des 73 Livres inspirés par l’Esprit Saint et qui nous ont transmis la Parole de Dieu !
    Afin qu’il soit plus facile de retrouver un texte, on a divisé ces Livres en chapitres et chaque chapitre en versets auxquels on a mis une numérotation. Ainsi par exemple, Ephésiens 3,18-19 veut dire : Lettre de saint Paul aux chrétiens de la ville d’Ephèse, chapitre 3, versets 18 à 19.
    Il est très important que tu connaisses la Sainte Écriture et spécialement le Nouveau Testament.
    On raconte qu’avant de mourir, saint Louis roi de France, appela son fils, l’héritier du trône. Il lui donna ce conseil : «Écoute mon fils la Parole de Dieu, et garde-la dans ton cœur ! »(16). Toi aussi, mets ce conseil en pratique !

    La Sainte Écriture se compose de deux grandes parties :

    1. L'ANCIEN TESTAMENT
  Il contient 46 livres qui embrassent de la création du monde jusqu'à la venue de Jésus. On les classe ainsi :
  1. Les Livres historiques

  2. Genèse (Gn) - Exode (Ex) - Le Lévitique (Lev) - Les Nombres (Nb) - Le Deutéronome (Dt) - Josué (Jos) – Les Juges (Jg) - Ruth (Rt) - Le 1er Livre de Samuel (1S) - Le 2ème Livre de Samuel (2S) - Le 1er Livre des Rois (1R) - Le 2ème Livre des Rois (2R) - Le 1er Livre des Chroniques (1Ch) - Le 2ème Livre des Chroniques (2Ch) - Le Livre d'Esdras (Esd) - Nohémie (Ne) - Tobie (Tb) - Esther (Est) - Le 1er Livre des Macchabées (1M) – Le 2ème Livre des Macchabées (2M).

  3. Les Livres Sapientiaux

  4. Job (Jb) – Les Psaumes (Ps) - Les Proverbes (Pr) - L'Ecclésiaste (Qohelet) (Qo) - Le Cantique des Cantiques (Ct) - L'Ecclésiastique (Siracide) (Si).

  5. Les Livres Prophétiques

  6. Isaïe (Is) - Jérémie (Jr) - Les Lamentations (Lm) - Baruch (Ba) – Ezéchiel (Ez) - Daniel (Dn) - Osée (Os) - Joël (Jl) - Amos (Am) – Abdias (Ab) – Jonas (Jon) – Michée (Mi) – Nahum (Na) – Habaquq (Ha) – Sophonie (So) – Aggée (Ag) – Zacharie (Za) – Malachie (Ml).
 
    1. LE NOUVEAU TESTAMENT
    2. Il est composé de 27 livres. Il débute par la naissance de Jésus, et se termine avec la Parousie, c'est-à-dire lorsque Jésus reviendra une seconde fois à la fin des temps pour mettre un terme à l'histoire humaine.

      1. Les quatre Évangiles :

      2. L'Évangile selon saint Mathieu (Mt) - L'Évangile selon saint Marc (Mc) - L'Évangile selon saint Luc (Lc) - L'Évangile selon saint Jean (Jn).

      3. Ce qu'ont fait les Apôtres :

      4. Les Actes des Apôtres (Ac).

      5. Les Épîtres de saint Paul :

      6. Il y en a 14. Ce sont des lettres que Saint Paul a envoyées, soit à des personnes, soit à des communautés, par exemple, les 2 lettres que Paul a envoyées aux Chrétiens de Thessalonique.
        Romains (Rm) - 1ère Lettre aux Corinthiens (1Co) – 2ème Lettre aux Corinthiens (2 Co) - Galates (Ga) – Ephésiens (Ep) - Philippiens (Ph) – Colossiens (Col) – 1ère Lettre aux Thessaloniciens (1Th) – 2ème Lettre aux Thessaloniciens (2Th)- 1ère Lettre à Timothée (1Tm) – 2ème Lettre à Timothée (2Tm ) – Tite (Tt) - Lettre à Philémon (Phm) - Hébreux (He).

      7. Sept lettres d'autres Apôtres :

      8. Épître de Jacques (Jc) – 1ère Lettre de saint Pierre (1P) - 2ème Lettre de saint Pierre (2P) - 1ère lettre de saint Jean (1Jn) - 2ème lettre de saint Jean (2Jn) - 3ème lettre de Saint Jean (3Jn) - Épître de Jude (Jude).

      9. Le dernier Livre

      10. On l'appelle l'Apocalypse (Ap), (= «Révélation»). L'Apocalypse a été écrite par saint Jean.

    (11)- Catéchisme de l’Église Catholique N°44-49
    (12)- Catéchisme de l’Église Catholique N°68-69 (13) N°70-73
    (14)- N°81
    (15)- Cf Concile Vatican II , Dei Verbum 8,3
    (16)- Testament spirituel à son fils, Acta Sanctorum Augusti 5,1868, p 546.


  1. Le Magistère de l'Église

  2. La troisième colonne, c’est le Magistère de l’Église, c’est à dire tout ce qu’enseigne la Sainte Église Catholique à travers le Pape et les Évêques unis au Pape.
    Jésus lui même nous a dit que le pape serait la pierre «sur laquelle il édifierait son église». Et cette pierre est si ferme, surtout lorsqu’il s’agit de la foi et de la morale, que selon la promesse même du Seigneur, «les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elles !» (Mt 16,18).
    De saint Pierre à Jean Paul II, il y a eu 264 Papes. La majeure partie d’entre eux furent des saints, quelques uns cependant n’ont pas toujours eu une conduite morale édifiante, pourtant aucun d’eux n’a été hérétique. Nul pape n’a enseigné d’une façon solennelle le mensonge ou l’erreur en matière de foi ou de morale, c’est à dire dans les choses que nous devons croire ou faire. Aussi, là où est le pape, là est l’Église, et là où est l’Église, là se trouve Jésus, et là où se trouve Jésus Christ se répandent des torrents de Vie, de Vérité et d’Amour infini de Dieu.
    Jésus a promis que les papes seraient infaillibles lorsqu’il a affirmé à saint Pierre, et par lui à tous ses successeurs, : «J’ai prié pour toi afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères» (Lc 22,32).
    En certaines occasions exceptionnelles, le pape convoque tous les Évêques du monde pour qu’ils étudient ensemble, et sous sa direction, les choses qui concernent la foi, la morale ou la discipline. Ces assemblées s’appellent des Conciles Œcuméniques. Pour que les décisions d’un Concile aient force de droit, celles-ci doivent être approuvées par le pape.
    Pour résumer ce qui vient d’être dit, nous pouvons dire que les vérités de foi que nous devons croire, les choses que nous devons faire, et la manière dont nous devons prier si nous voulons parvenir au salut éternel, tout cela se rencontre, dans la sainte Tradition, la sainte Écriture, et le Magistère de l’Église, et dans ce dernier cas, au travers de l’enseignement du pape ou d’un Concile Œcuménique. Aussi, si quelqu’un ne veut pas croire ou refuse d’accepter ce qu’enseigne le pape en matière de foi ou de morale, cette personne, si bonne qu’elle puisse paraître, n’a pas la foi catholique.
    Afin de connaître le trésor de la vraie doctrine du Christ, il ne suffit pas de lire la Sainte Écriture, ou de connaître la sainte Tradition, ni même d‘accepter les deux à la fois, mais il faut en plus écouter et respecter l’interprétation qu’en fait le pape, avec l’autorité suprême qu’il a reçue du Christ. Autrement comme le disait saint Jérôme «il y aurait autant de schismes (ou de divisions) dans l’Église qu’il y a de prêtres ! » (18).

En résumé :

(20) - Concile de Vatican II, Dei Verbum,8
(21) - Hugues de saint Victor, De Arca Noe2,8 : PL176, 642C.
(22) - Concile Vatican II, Dei Verbum, 24
(23) - Concile Vatican IIDei Verbum, 11
(24) - Origenes, Homeliae in Exodum, 4,5
(25) - Catéchisme de l’Eglise catholique, 96-100 ;134-141