LA VOIX DE NOTRE-DAME DU FENOUILLET
Bulletin paroissial mensuel de LA CRAU
février 2015

NOTRE-DAME DE LOURDES




Marie, toi qui es apparue à Bernadette dans le creux du rocher, dans le froid et l'ombre de l'hiver, tu apportais la chaleur d'une présence, l'amitié d'un sourire, la lumière et la beauté de la grâce. Dans le creux de nos vies souvent obscures, dans le creux de ce monde où le Mal est puissant, apporte l'espérance, redonne la confiance.

Toi qui as dit à Bernadette «Je suis l'immaculée Conception» : viens en aide aux pécheurs que nous sommes. Donne-nous le courage de la conversion, l'humilité de la pénitence et la persévérance de la prière. Nous te confions tous ceux que nous portons dans notre cœur et, particulièrement, les malades et les désespérés, toi qui es «Notre-Dame du Bon Secours».

Toi qui as guidé Bernadette à la découverte de la source, guide-nous vers Celui qui est la source de la vie éternelle, Celui qui nous a donné l'Esprit Saint pour que nous osions dire :
Notre Père qui es aux cieux...


Message de Notre-Dame de Lourdes

« Les apparitions de Lourdes sont, en effet, parmi les premières de la longue chaîne des apparitions de Notre Dame qui a commencé 28 ans auparavant, en 1830, Rue du Bac, à Paris ».


Pour vous aider à mieux connaître le message de la Sainte Vierge et son actualité pour le monde dans lequel nous vivons, le texte de l'homélie du Cardinal Ivan Dias, Préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, Légat de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, à l'occasion de l'ouverture solennelle de l'année jubilaire de Lourdes, le 8 décembre 2007. Les intertitres sont de la rédaction de même que les caractères gras de certains passages.

 
« Nous connaissons bien l'histoire de ces apparitions. La Sainte Vierge est descendue du Ciel comme une mère très préoccupée pour ses fils et filles qui vivaient dans le péché, loin de son Fils Jésus. Elle est apparue à la Grotte de Massabielle, qui à l'époque était un marais où paissaient les cochons, et c'est précisément là qu'elle a voulu faire élever un sanctuaire, pour indiquer que la grâce et la miséricorde de Dieu doivent triompher sur le misérable marais des péchés humains. Tout près du lieu des apparitions, la Vierge a fait jaillir une source d'eau abondante et pure, que les pèlerins boivent et portent avec tant de dévotion dans le monde entier, signifiant le désir de notre Mère affectueuse de faire répandre son amour et le salut de son Fils jusqu'aux extrémités de la terre. Enfin, de cette Grotte bénie la Vierge Marie a lancé un appel pressant à tous pour prier et faire pénitence afin d'obtenir la conversion des pauvres pécheurs. »
« On peut se demander : quelle signification peut avoir le message de Notre Dame de Lourdes pour nous aujourd'hui? J'aime situer ces apparitions dans le plus large contexte de la lutte permanente et féroce existant entre les forces du bien et du mal dès le commencement de l'histoire de l'humanité dans le Jardin du Paradis, et qui continuera jusqu'à la fin des temps.
Les apparitions de Lourdes sont, en effet, parmi les premières de la longue chaîne des apparitions de Notre Dame qui a commencé 28 ans auparavant, en 1830, Rue du Bac, à Paris. La Médaille miraculeuse, que la Vierge fit graver en cette circonstance la représentait avec les bras ouverts d'où sortaient des rayons lumineux, signifiant les grâces qu'elle distribuait au monde entier. Ses pieds reposaient sur le globe terrestre et écrasaient la tête du serpent, indiquant la victoire que la Vierge emportait sur le Malin et ses forces du mal. Autour de l'image on lisait l'invocation : “O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous”. Il est remarquable que cette grande vérité de la conception immaculée de Marie ait été affirmée ici 24 ans avant que le Pape Pie IX l'ait définie comme dogme de foi (1854) : quatre ans plus tard ici à Lourdes, Notre Dame a voulu elle-même révéler à Bernadette qu'elle était l'immaculée Conception.

« Après les apparitions de Lourdes, la Sainte Vierge n'a pas cessé de manifester ses vives préoccupations maternelles pour le sort de l'humanité en ses diverses apparitions dans le monde entier. Partout, elle a demandé prières et pénitence pour la conversion des pécheurs, car elle prévoyait la ruine spirituelle de certains pays, les souffrances que le Saint-Père aurait à subir, l'affaiblissement général de la foi chrétienne, les difficultés de l'Église, et comme une bonne mère, Elle vient à notre secours.

Sainte Bernadette Soubirous (18 février)


 
Bernadette est l'aînée des six enfants de François et Louise Casterot, un couple très pauvre de la région de Lourdes, dans les Pyrénées. De l'âge de 12 à 14 ans, elle travaille comme domestique puis comme bergère. Le 11 février 1858, alors qu'elle se trouve le long du Gave, la Vierge Marie lui apparaît pour la première fois près de la grotte de Massabielle. L'événement se reproduira 17 fois au cours des cinq moins suivants. En 1866, elle entre au couvent Saint-Gildard de Nevers et prend l'habit des Sœurs de la Charité sous le nom de Marie-Bernard. De santé fragile, elle décède en 1879 après avoir beaucoup souffert, physiquement et moralement (1844-1879) (Fête le 16 avril -jour de son décès-, mais inscrite au 18 février dans le calendrier de France -date qui correspond à la troisième apparition.)
Sainte-Bernadette est la patronne des bergères, des personnes pauvres des personnes malades. Elle est invoquée pour guérir toutes les maladies incurables.


ANNONCES PAROISSIALES
Date Heure Messes/Activités Lieu
02/02 18H Chandeleur  
06/02 17H30 Messe Chandeleur Enfants la Crau  
10/02 17H30 Messe Enfants Notre Dame de Lourdes La Moutonne
14/02 10H Retraite communions privées Salle Saint Martin
17/02 10H15 Doyenné Pierrefeu  
18/02 17H30 Mercredi des Cendres  
20/02 17H30 Chemin de Croix  


A NOTER
Date Heure Activités Lieu
07/02 06H Sortie Tarascon  
10/02 20H30 Rencontre des couples Salle Saint Martin
18/02 20H30 Ateliers Notre-Dame  
mardi 14H30 Club  
17/02 14H30 MCR  
samedi 16H30 Chorale  


CALENDRIER LITURGIQUE
Date Jour Férié
02 Lundi Présentation du Seigneur au Temple (Fête)
05 Jeudi Ste Agathe, vierge et martyre (Mémoire)
06 Vendredi St Paul Miki et ses compagnons, martyrs (Mémoire)
10 Mardi Ste Scholastique, vierge (Mémoire)
11 Mercredi Notre-Dame de Lourdes (Mémoire)
14 Samedi St Cyrille, moine, et Saint Méthode, évêque, (Fête en Europe)
18 Mercredi Mercredi des Cendres
22 Dimanche 1er Dimanche de Carême


LA VOIX DU PAPE FRANÇOIS


Basilique vaticane, dimanche 2 févier 2014


La fête de la présentation de Jésus au Temple est appelée également la fête de la rencontre : dans la liturgie, au début, il est dit que Jésus va à la rencontre de son Peuple, c'est la rencontre entre Jésus et son peuple ; quand Marie et Joseph amenèrent leur enfant au Temple de Jérusalem, eut lieu la première rencontre entre Jésus et son peuple, représenté par les deux vieillards Syméon et Anne.

 
Ce fut aussi une rencontre au sein de l'histoire du peuple, une rencontre entre les jeunes et les personnes âgées: les jeunes étaient Marie et Joseph, avec leur nouveau-né; et les personnes âgées étaient Syméon et Anne, deux personnages qui fréquentaient toujours le Temple.

Observons ce que l'évangéliste Luc nous dit à leur propos, comment il les décrit. A propos de la Vierge et de saint Joseph, il répète à quatre reprises qu'ils voulaient faire ce qui était prescrit par la Loi du Seigneur (cf. Le 2, 22.23.24.27). On saisit, on perçoit presque que les parents de Jésus ont la joie d'observer les préceptes de Dieu, oui, la joie de marcher dans la Loi du Seigneur! Ce sont deux nouveaux époux, ils viennent d'avoir leur enfant, et ils sont entièrement animés du désir d'accomplir ce qui est prescrit. Cela n'est pas un fait extérieur, ce n'est pas pour se sentir en règle, non ! C'est un désir fort, profond, plein de joie. C'est ce que dit le Psaume : « Dans la voie de ton témoignage j'ai ma joie ». Ta loi fait mes délices (119, 14.77).

Et voilà la rencontre entre la Sainte Famille et ces deux représentants du peuple saint de Dieu. Au centre se trouve Jésus. C'est Lui qui anime tout, qui attire les uns et les autres au Temple, qui est la maison de son Père.

A la lumière de cette scène évangélique considérons la vie consacrée comme une rencontre avec le Christ : c'est Lui qui vient à nous, conduit par Marie et Joseph, et c'est nous qui allons vers Lui, guidés par le Saint-Esprit. Mais au centre, il y a Lui. C'est Lui qui anime tout, Lui qui nous attire au Temple, à l'Église, où nous pouvons le rencontrer, le reconnaître, l'accueillir, l'embrasser.

Jésus vient à notre rencontre dans l'Église à travers le charisme fondamental d'un Institut : il est beau de penser ainsi à notre vocation ! Notre rencontre avec le Christ a pris sa forme dans l'Église à travers le charisme de l'un de ses témoins, homme ou femme. Cela nous étonne toujours et nous fait rendre grâces. . Et dans la vie consacrée aussi on vit la rencontre entre les jeunes et les personnes âgées, entre observance et prophétie. Ne les voyons pas comme deux réalités opposées! Laissons plutôt le Saint- Esprit les animer toutes les deux, et le signe de cela est la joie : la joie d'observer, de marcher dans une règle de vie ; c'est la joie d'être guidés par l'Esprit, jamais rigides, jamais fermés, toujours ouverts à la voix de Dieu qui parle, qui ouvre, qui conduit, qui nous invite à aller vers l'horizon.

Cela fait du bien aux personnes âgées de communiquer la sagesse aux jeunes : et cela fait du bien aux jeunes de recueillir ce patrimoine d'expérience et de sagesse, et de le porter de l'avant, non pour le conserver dans un musée, mais pour le porter de l'avant en affrontant les défis que la vie nous présente, le porter de l'avant pour le bien des familles religieuses respectives et de toute l'Église.

Que la grâce de ce mystère, le mystère de la rencontre, nous illumine et nous réconforte sur notre chemin.
Amen.